Superchargeur Tesla s'ouvrent aux autres marques

Les SuperChargeurs Tesla s’ouvrent aux autres marques

Courant 2021, Elon Musk jette un (nouveau) pavé dans la marre et il a fait fortement réagir les clients Tesla !

L’annonce : les superchargeurs Tesla s’ouvrent aux autres marques de voitures électriques. Forcément, l’annonce a fait grand bruit.

Tesla a toujours cultivé son indépendance, en proposant aux propriétaires de ses modèles, un réseau de recharge performant et exclusif : les fameux Superchargeurs.

Il faut dire qu’ils ont tout pour plaire ces chargeurs rapides déployés à plus de 30 000 unités dans le monde capables d’aller jusqu’à une puissance de 275 kW. Désormais, il faudra les partager… 🥲

Ouverture des Superchargeurs : une décision surprenante

Lorsque Elon Musk a annoncé son souhait d’ouvrir l’accès aux Superchargeurs à tous les véhicules électriques, de nombreux propriétaires de Tesla ont pris peur.

Une peur pas totalement irrationnelle puisque les stations comprenant des Superchargeurs sont parfois prises d’assaut par d’autres Tesla. Sachant que les volumes de vente des voitures électriques sont en pleine hausse, on pourrait vite craindre leur saturation totale.

Perdre l’exclusivité des Superchargeurs, cela enlève un petit peu de charme aux stations blanches et rouges déployées par la marque.

Pour autant, la volonté de la firme, en s’ouvrant aux autres marques en Europe, c’est aussi de s’assurer une source de revenus complémentaires. Pour autant, sachez que les propriétaires de Tesla auront tout de même des avantages sérieux par rapport aux propriétaires de voitures électriques issues des autres marques.

L’avantage principal, il est d’ordre financier… 💸

0,36 € le kWh pour les Tesla et 0,57 € pour toutes les autres marques.

Le coût des Superchargeurs pour les autres marques, en Europe

L’ouverture des Superchargeurs pour toutes les marques de voitures électriques n’est qu’à ses balbutiements. Néanmoins, un prix ressort. Ce prix, il est de 0,36 € le kWh pour les Tesla et 0,57 € pour toutes les autres marques.

En effet, contrairement au leader du marché Ionity, Tesla a fait le choix de facturer au kWh et non pas au temps passé. Un moyen, pour les propriétaires de voitures électriques, de ne pas être pénalisé lorsqu’ils ne disposent pas de la charge rapide.

Le prix retenu par la marque américaine se positionne juste au niveau de ses concurrents. Légèrement en dessous de Ionity et à peine plus que TotalEnergies. Pour les automobilistes, il n’y aura donc pas d’intérêt particulier à se diriger vers un Superchargeur plutôt qu’un autre chargeur concurrent.

Les Tesla conserveront donc l’avantage sérieux sur ces équipements. Situées principalement en périphérie des villes et près des autoroutes, elles permettent de voir à l’avance le nombre occupé.

Tesla pourra néanmoins étendre ses bénéfices en rentabilisant davantage ses équipements. Pour autant, la firme ne reste pas sur ses acquis. La technologie embarquée dans ces chargeurs ne cesse d’évoluer.

La puissance de charge est principalement concernée, pouvant aller jusqu’à 275 kW actuellement pour le modèle V4. Dans le futur, on pourrait néanmoins assister à une upgrade à 300 kW.

Quand aura lieu l’ouverture pour tous des Superchargeurs ?

La firme gérée par Elon Musk demeure très silencieuse quant à l’ouverture de ces Superchargeurs. Selon différentes informations, il y aura une dizaine d’équipements rendus accessibles à tous, exclusivement aux Pays-Bas.

Depuis l’apparition de la Model 3, les prises à la norme Combo se sont généralisées, ce qui permettra de ne pas avoir à ré-équiper l’intégralité des équipements des Superchargeurs. Nul doute que cette ouverture avait été anticipée de longue date.

En France, ce déploiement est encore laissé sous silence. Il est probable que les informations soient communiquées au compte-goutte. Cette concurrence à Ionity et TotalEnergies pourrait permettre de tirer les prix vers le bas, ce qui profitera à l’ensemble des propriétaires de voitures électriques.

La France compte une centaine de stations réparties partout dans l’hexagone et pas moins de mille points de recharge. Avec cette facturation différée en fonction de la marque du véhicule, la firme américaine devrait parvenir à un bon équilibre. En cas de saturation excessive durant ces phases de tests, il est probable qu’une adaptation de l’offre tarifaire permette de trouver un plus juste équilibre.

Une question reste néanmoins en suspens… Les Superchargeurs donneront-ils l’accès à une application mobile qui leur est propre pour les véhicules d’autres marques ?

Et vous, vous trouvez intéressant que les Superchargeurs Tesla s’ouvrent aux autres marques ?

Total
0
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent
10 raisons de craquer pour la Tesla Model X

Tesla Model X : les 10 raisons qui m’ont fait craquer après une semaine d’essai

Article suivant
Trouver pression pneus V11, Tesla Model 3

Où trouver la pression des pneus depuis la V11 ?

Catégorie similaire