La production de la Tesla Roadster

Quand commence vraiment la production de la Tesla Roadster ?

En 2017, Tesla a annoncé une seconde génération de Roadster. C’est un modèle très attendu qui est arrivé avec des promesses… En effet, la vitesse de pointe culminerait à 400 km/h tandis que le 0 à 100 km/h serait effectué en moins de deux secondes.

Capable d’accueillir quatre personnes, ce modèle symbolise le futur de Tesla… Mais évoque aussi son passé ! Puisque le premier Roadster, reposant sur une base de Lotus Elise électrifiée, était le premier modèle de la marque alors nouvellement créée.

L’enjeu de la sortie Tesla roadster est donc majeur. Mais au fait, pour quand la production de la Tesla Roadster est prévue ? Car il faut le dire, nous avons hâte de la croiser sur nos routes.

Tesla Roadster : un nom, une histoire…

En 2018, Elon Musk a eu un projet fou. Oui, un de plus. Sa Tesla Roadster de première génération est partie dans l’espace à bord de la fusée Falcon Heavy. Un coup marketing ahurissant d’autant plus qu’un personnage fictif, nommé Starman, était au volant.

Faut-il y voir un message subliminal comme quoi le prochain Roadster nous enverra vers les étoiles ? Probablement. Cette fois encore, Tesla s’est offert un coup promotionnel unique au monde qui a beaucoup fait parler d’elle.

Fatalement, les projecteurs se sont tournés vers le Roadster de seconde génération, dévoilé en 2017 et dont l’annonce de commercialisation initiale était 2020. Seulement, beaucoup de choses se sont passées ces dernières années…

Si vous aviez manqué les informations essentielles sur le nouveau Tesla Roadster, sachez qu’il s’agira du futur modèle sportive de la marque. Le style a déjà été dévoilé dans les grandes lignes. Il est toutefois probable que de légères évolutions aient lieu au niveau des boucliers.

Toujours est-il que ce modèle sportif pourra accueillir quatre personnes à son bord, qu’il disposera d’un toit amovible (oui, car c’est un roadster) et de performances hallucinantes. Le couple est déjà annoncé : 10 000 Nm ! C’est une valeur jamais vue sur un véhicule de série, qui témoigne bien des performances à venir. Le 0 à 100 km/h en moins de deux secondes, c’est une belle démonstration…

Par ailleurs, il ne faudrait que 4,2 secondes pour l’épreuve du 0 à 100 mph, soit de 0 à 160 km/h. La vitesse de pointe excèdera de peu les 400 km/h.

Et pour continuer dans les superlatifs, la Tesla Roadster offrira la plus grande autonomie pour un véhicule électrique actuel : près de 1 000 kilomètres. Rien que ça !

La production de la Tesla Roadster, son intérieur
Cockpit et tableau de bord de la Tesla Roadster

Le difficile placement du Roadster

La production Tesla Roadster a été retardée, au grand désarroi des passionnés de la marque. Qu’est-ce qui peut expliquer un tel retard ? Avant tout, il faut savoir que la gamme Tesla est très hiérarchisée, qu’aucun modèle n’est là par hasard et qu’un modèle ne voit le jour que lorsqu’il est parfaitement abouti.

C’est pour cette raison que la fiabilité des Tesla est aussi remarquable. Sans surprise, le Tesla Roadster sera le fleuron de la gamme, la vitrine technologique. Elle doit apporter un vent nouveau mais aussi susciter l’envie, la passion, montrer un savoir-faire, un regard vers le futur.

Autant dire que c’est beaucoup d’enjeu et qu’aucun détail, même minime, ne peut être négligé. Dernièrement, nous avons pu voir le restylage des Model S et X dont les versions Plaid atteignent les 1 000 chevaux. Les chiffres annoncés pour le 0 à 100 km/h sont relativement proches de ceux du futur Roadster.

Quant à la partie technologique, la marque entend bien proposer une application mobile dédiée mais aussi inaugurer une nouvelle version de l’Autopilot.

  • Tesla fera-t-elle face à une concurrence féroce ?
  • La législation bloque-t-elle ces nouveautés ?
  • Les batteries manquent-elles d’efficience ?
  • Une nouvelle génération verra-t-elle le jour ?

Ce sont autant de questions auxquelles nous n’avons malheureusement pas de réponse. Seule certitude : la sortie Tesla Roadster sera un grand moment. Ce sera même sûrement un tournant dans l’histoire de la marque.

Quand débutera la production ?

Enfin, la production Tesla Roadster a été repoussée à 2022, sans davantage de précisions. Il y a fort à parier que la présentation interviendra avant. Pour l’heure, les informations sont encore bien minces.

Tesla a pris l’habitude de susciter la surprise. Il est donc probable que les chiffres annoncés soient encore renforcés pour se démarquer encore. D’ailleurs, la Tesla Model S Plaid+ est vendue comme étant la voiture de série ayant l’accélération la plus forte du marché.

Le futur Roadster ne peut faire que mieux, en termes d’image. Il faudra aussi faire face à la difficulté d’obtenir une autonomie aussi spectaculaire et sur ce point, l’optimisation doit être particulièrement complexe et doit donner du fil à retordre aux équipes. Affaire à suivre.

En parallèle, Tesla finalise la commercialisation de son Model Y, tout en préparant activement le nouveau – et tant décrié – pick-up Cybertruck.

Le programme à venir est donc relativement chargé puisqu’il visera des modèles d’horizons assez divers mais qui partagent un point commun : ils tenteront de s’imposer dans leur segment respectif.

Total
1
Partages
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent
Tesla fabriquée en chine, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Des Tesla fabriquées en Chine, bonne ou mauvaise nouvelle ?

Article suivant
Tablette pour volant, travailler dans sa Tesla Model 3

Travailler dans sa Tesla grâce à un support pour laptop

Catégorie similaire